Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Anime / TV / Ciné

  • Natsume Yujincho

    J'ai découvert cet anime un peu par hasard, grâce à une vidéo Youtube : 10 Animes recommandés par les Japonais. Attirée par les Yokaï : esprits et démons du folklore japonais, j'ai eu envie de visionner quelques épisodes.

    Natsume Yujinchou, anime, yokaï

    Source image : My Anime List

    Titres : Le pacte des Yokaïs / Natsume's Book of Friends

    Série de manga de Yuki Midorikawa

    Première diffusion de l'anime : 2008
    Un film serait prévu pour 2018

    Genre
    : Surnaturel

    Thème : Les Yokaï

    Natsume est orphelin, il a hérité de sa grand-mère le don de voir des Yokaï. Grâce à un carnet, il peut garder le contrôle sur les plus dangereux et libérer les plus inoffensifs en leur rendant leur nom mais pas facile d'avoir un tel don au quotidien sans attirer l'incompréhension de son entourage. Et puis le carnet est très convoité, certains démons rêvent de s'en emparer.

    natsume yujincho,anime,japonais,yokaï

    Source image : Les Dessins animés

    J'ai bien aimé ce premiers épisode, découvrir les différents Yokaï et l'histoire de Natsume et de sa grand-mère. "Le carnet des amis", ça fait un peu enfantin pour un carnet magique mais l'ambiance est réussie et j'ai passé un bon moment.

    Le deuxième épisode est assez poétique et émouvant, sur le thème des divinités, des croyances, et puis on trouve un peu d'humour aussi.

    Natsume Yujinchou, anime, yokaï


    J'adore le Yokaï maneki neko (chat porte-bonheur) alias Nianko Sensei qui accompagne Natsume, très intéressé mais quand même sympathique et utile en cas de danger lorsqu'il se transforme.

    Voir ce genre de série en VOSTFr est aussi l'occasion de former mon oreille au Japonais que je commence à apprendre. J'ai déjà mémorisé une vingtaine de mots et quelques expressions que je retrouve parfois.

    logo, Un mois au Japon, Challenge

    Challenge organisé par Lou et Hilde avec le logo de Kobaïtchi

  • Ghost Hunt

    C'est un peu par hasard que j'ai découvert Ghost Hunt, une série animée japonaise ayant pour thème: la chasse aux fantômes. C'est aussi ma première participation au Mois O-Bon.

    ghost-hunt_760_1280.png

    "Ghost Hunt est un roman japonais écrit par Fuyumi Ono. Il a été adapté en manga de type Shōjo, de genre drame fantastique, par Shiho Inada et en anime en 2006 sur 25 épisodes". Wiki'

    2006/2007

    Visionnage sur Youtube en VOSTFR

    Affaire N°1: Présence d'esprits maléfiques (3 épisodes)

    **********

    "Mai Taniyama, lycéenne, aime raconter des histoires de fantômes à ses amies. Alors qu'elle en contait une dans une sombre salle de classe, elle fit la surprenante rencontre d'un mystérieux jeune homme: "Kazuya Shibuya", venu enquêter sur d'étranges effondrements de locaux de l'école.

    Le lendemain, Mai entre dans un vieux bâtiment de l'école où elle y aperçoit une caméra et se fait sauver in extremis d'une étagère lui tombant dessus par un individu qui se blesse à sa place.
    Cet homme : "Lin" n'est autre que l'assistant de Kazuya qui est en réalité le directeur d'une société de chasseurs de fantômes, la "Shibuya Psychic Research".

    En guise de dédommagement notre héroïne va devoir travailler pour cette société et ainsi rencontrer une équipe de médiums hors du commun qui l'aideront dans la résolution d'affaires plus ou moins surnaturelles... " Présentation Nautiljon

     **********

     

    Je viens de regarder les trois premiers épisodes et je les ai trouvés assez captivants.
    En revanche, je n'ai pas trouvé l'atmosphère très angoissante.
    Ce serait peut-être un peu plus intense, dans d'autres circonstances (seul(e) à la maison, la nuit...) mais ça reste un anime, j'ai du mal à imaginer que ça puisse devenir vraiment effrayant, peut-être parce que je n'ai jamais regardé d'anime d'horreur.
    Bref, il en faut plus pour m'impressionner mais c'est distrayant.

    Ma plus grande peur lors du premier épisode n'a d'ailleurs rien de surnaturel. Ce sont les gloussements des amies de Mai qui m'ont un peu effrayée, heureusement ça ne dure pas longtemps et les mimiques sont parfois très drôles.

    Les personnages sont d'ailleurs très jeunes, ils n'ont pas vraiment la tête de l'emploi mais sont plutôt sympathiques dans l'ensemble. J'ai quand même repéré parmi eux trois personnalités extrêmement taciturnes.
    Pro des phénomènes paranormaux ou charlatans? On se pose forcément la question car tous les moyens sont bons pour exorciser ou essayer de capter quelque chose: poltergeist ou fantôme de la 2de Guerre Mondiale. L'explication rationnelle n'est d'ailleurs pas écartée.

    Les rebondissements et le dénouement (pas si rationnel que ça) de cette première affaire m'ont bien plu. Je me prépare à regarder la suite.
    Elle s'intitule d'ailleurs: La maison de poupée. J'aime pas les poupées et l'orage approche par ici...

    Mois o bon.jpg

     O-Bon organisé par Purple

    logo, challenge culture geek, 2015

    Challenge Culture Geek organisé par Sofynet & Hilde

  • Soirée Hayao Myazaki

    La soirée ne fut pas aussi paisible que j'avais prévu car mes chats ont décidé de transformer le salon en lieu de rencontre un peu mouvementé, et j'ai raté une bonne partie du Voyage de Chihiro (que j'avais  déjà vu).

    chihiro.jpg

    "Le Voyage de Chihiro nous conte l'histoire de Chihiro, une petite fille japonaise de 10 ans dont les parents sont transformés en cochons. Elle se retrouve livrée à elle-même dans un monde de dieux, d'esprits et de monstres, une ville de bains régie par une sorcière.
    Dans ce lieu étrange et fantastique, les humains inutiles sont changés en animaux ou disparaissent. Pour survivre, Chihiro doit abandonner son nom et commencer à travailler. Pourra-t-elle sauver ses parents et un jour revenir dans son propre monde? " Source: Buta Connection

    J'ai toujours trouvé ce film étrange, avec ses créatures fantastiques, ce monde imaginaire un peu inquiétant et les parents transformés en cochons. Il m'a toujours semblé un peu long malgré un scénario intéressant.En même temps, c'est beau, envoûtant, très original au niveau de l'ambiance. Disons que j'accroche un peu moins.

    Une fois les chats couchés, je me suis dit que j'allais profiter de la deuxième séance, sauf que je me suis endormie devant! Pas par manque d'intérêt, juste mes yeux que je ne parvenais pas à garder ouverts.

    le chateau ambulant.jpg

    "Sophie a dix-huit ans et chaque jour travaille inlassablement dans la chapellerie de son défunt père. Elle semble résignée à cette vie sans surprise lorsqu'un jour, pendant une de ses rares excursions en ville, elle rencontre par hasard le beau et charismatique magicien Hauru. La jalouse Sorcière des Landes, témoin de cette rencontre, jette une malédiction sur Sophie, en la transformant en une femme âgée de 90 ans. Sophie s'enfuit avec difficulté dans la montagne et croise la route du château errant de Hauru." Buta Connection

    Un film que j'avais déjà vu et que j'aime beaucoup. Je suis frustrée de m'être endormie aussi tôt! C'est beau, magique, amusant et j'ai maintenant envie de le revoir en entier!

  • Princesse Mononoké

    Hier soir sur France 4, était diffusé Princesse Mononoké, un film d'animation d'Hayao Myazaki, que je n'avais encore jamais vu.

    Princesse Monoké.jpg

    1997 - Studio Ghibli

    Film déconseillé aux - de 10 ans.

     "Princesse Mononoké est un récit épique et bouleversant se déroulant au Japon de l'ère Muromashi (XVème siècle)." Découvrez le synopsis entier sur Buta Connection, site découvert grâce à Petit-Speculoos.

    Princesse Mononoké raconte l'histoire d'un jeune garçon, Ashikata, originaire d'un petit village japonais. Touché par un démon et victime d'une terrible malédiction il est contraint à l'exil.
    Seul l'esprit de la forêt pourrait lever ce sortilège et le sauver mais les humains peu respectueux menacent cruellement cette forêt et les espèces un peu magiques qui y vivent. San, enfant des loups compte bien essayer de mettre un terme aux ravages des humains, les sangliers se préparent également,  la guerre est proche.

    J'ai ressenti beaucoup d'émotions pendant le visionnage de ce film. J'ignorais qu'il était déconseillé aux moins de dix ans. Certaines scènes peuvent effectivement choquer, car sanglantes, et cruelles. Les démons sont monstrueux et quelques bras et têtes coupées dans un film d'animation, forcément, ça surprend un peu.

    Le scénario m'a captivée, on suit la destinée du jeune Ashikata, qui souhaite à la fois protéger cette nature si belle et si précieuse, tout en restant proche des humains, qui ne cessent de vouloir la détruire. C'est parfois un peu violent, mais aussi poétique, avec  un message écologique fort, sans être moraliseur. Il n'y a pas le bien d'un côté, le mal de l'autre, c'est appréciable. Je me suis aussi attachée aux personnages.

    Du côté des graphismes, je suis loin d'être une spécialiste, mais certaines scènes sont belles, un peu oniriques.

    Une de mes scènes préférées: lorsque l'esprit de la forêt part en ballade.

    l'esprit de la forêt.jpg

    Enfin, il suffit de tendre l'oreille et de se laisser porter par Bande Originale. Les studios Ghibli nous régalent souvent à ce niveau là et mes écoutilles y ont été sensible.

    Certains parlent de chef d’œuvre, d'autres ne l'ont pas apprécié, les avis divergent. L'ambiance est vraiment particulière mais je trouve que c'est un très beau film, touchant, intelligent. Je suis contente de l'avoir découvert.

    Est-ce que vous l'avez vu et apprécié ou au contraire, vous n'avez pas accroché, pour quelles raisons?

    • Vous pouvez retrouver Princesse Mononoké chez Yoda,

    Sofynet & Hilde

  • Journées Miyazaki: Filmographie

    Du dimanche 25 au vendredi 30 janvier, nous partageons quelques billets autour des films d'animation d'Hayao Myazaki. N'hésitez-pas à nous rejoindre.

    Lire la suite